HOPITAL GENERAL DE GRAND-YOFF

JEUDI 14 NOVEMBRE 2019 DEPISTAGE  GRATUIT(A JEÙN OU APRÉS REPAS )
13/11/2019

JEUDI 14 NOVEMBRE 2019
DEPISTAGE GRATUIT
(A JEÙN OU APRÉS REPAS )

CAPSULE  SUR L'ACCIDENT    VASCULAIRE CÉRÉBRAL:                    A.V.CCE MARDI 29 OCTOBRE EST CÉLÉBRÉ LA JOURNÉE MONDI...
29/10/2019

CAPSULE SUR L'ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL:
A.V.C

CE MARDI 29 OCTOBRE EST CÉLÉBRÉ LA JOURNÉE MONDIALE DE L'A.V.C.

SELON LE Pr. NDIAYE, NEUROLOGUE À DAKAR, IL Y'A 6000 NOUVEAUX CAS QUI ARRIVENT CHAQUE ANNÉE DANS LES STRUCTURES HOSPITALIÈRES.

ET COMBIEN DE CAS N'ARRIVENT-ILS PAS À L'HÔPITAL?

ET TOUJOURS , SELON LE Pr. NDIAYE, LES PRINCIPALES CAUSES DE L'A.V.C SONT LE DIABÈTE, L'HYPERTENSION ET L'OBÉSITÉ.

TOUTES CES 3 MALADIES, DÎTES CHRONIQUES SONT TOUTES ÉVITABLES.

ET VOUS QUI ÉTIEZ À LA DERNIÈRE SESSION COMPRENEZ TRÈS BIEN CE QUE JE DIS.

COMMENT UN CORPS, TRÈS PROPRE À LA NAISSANCE, PEUT DEVENIR COMPLÈTEMENT SATURÉ EN TOXINES ACIDES, DEVENIR MALADE POUR TOUT LE RESTANT DE LA VIE DE LA PERSONNE?

ET QUE L'ON PARLE DE MALADIES CHRONIQUES, DONC SOIT-DISANT PAS GUERISSABLES.

ALORS QUE TOUTES CES MALADIES SONT LIÉES À LA MAUVAISE ALIMENTATION ET À UN ÉTAT D'ESPRIT TRÈS NÉGATIF( LE MENTAL ).

AVOIR LA BONNE INFORMATION SUR LA NUTRITION ET LES OUTILS POUR BIEN GÉRER SON ÉTAT D'ESPRIT DEVIENT DONC UN TRES GRAND POUVOIR, UNE GRANDE LIBERTÉ DANS CE MONDE.

ET VOUS, VOUS AVEZ CE POUVOIR ACTUELLEMENT CAR VOUS ÊTES AU CONTRÔLE DE VOTRE CORPS ET VOUS ÊTES DE VÉRITABLES ACTEURS DE VOTRE SANTÉ.

JE NE CESSERAI DE VOUS FÉLICITER POUR CETTE ENGAGEMENT POUR LA VRAIE SANTÉ, DANS LA JOIE ET LE BONHEUR.

CONTINUEZ À PRENDRE SOIN DE VOS BESOINS ET VOS CELLULES VOUS RENDRONT LA MONNAIE DE LA PLUS BELLE DES MANIÈRES.

LA SEULE VOIE DE SALUT DANS LA PRÉVENTION DE TOUTES CES MALADIES DITES CHRONIQUES, C'EST LA CONNAISSANCE DES PRINCIPES NUTRITIONNELS ET LE CHOIX D'UN MODE DE VIE ALCALIFIANT ET MOINS STRESSANT.

JE TERMINE CETTE CAPSULE PAR UNE CITATION D'UN DE MES COACHES : ANTHONY ROBBINS.

"LE MOYEN D'ÊTRE LE PLUS ÉPANOUIE, C'EST PAR LA CONTRIBUTION POUR FAIRE DE LA DIFFÉRENCE DANS LA VIE DE SES SEMBLABLES"

MERCI À VOUS ET EXCELLENTE SOIRÉE.

Dr. Keba TAMBA
PHARMACIEN-NUTRITHERAPEUTE
#Academie_de_la_vie_en_action
#Info_Santé
#Bien_etre

27/10/2019

L'Hopital General de Grand-Yoff baptisé au nom du Professeur Idrissa Pouye

Photos from HOPITAL GENERAL DE GRAND-YOFF's post
25/10/2019

Photos from HOPITAL GENERAL DE GRAND-YOFF's post

L’HÔPITAL GÉNÉRAL DE GRAND YOFF baptisé au nom du Professeur Idrissa Pouye.***En marge de la cérémonie de dénomination, ...
25/10/2019

L’HÔPITAL GÉNÉRAL DE GRAND YOFF baptisé au nom du Professeur Idrissa Pouye.
***
En marge de la cérémonie de dénomination, le Ministre de la Santé et de l'Action sociale a inauguré l'unité d'intervention cardiaque avec 'une salle d’angiographie numérisée et de cardiologie interventionnelle.
A côte des prestations spécifiques (coronarographie et angiographie), l'unité va permettre la réalisation de procédures complexes sur des maladies graves qui ne pouvaient être soignées auparavant que par une opération chirurgicale et dans plusieurs domaines comme la cardiologie, la.gynécologie obstétrique, la neurologie, cancérologie, et orthopédie traumatologie.
Avec cet appareil, la gamme des actes d'intervention devient plus large et innovante

La randonnée 2017 de l"Hoggy.
11/03/2017

La randonnée 2017 de l"Hoggy.

HOPITAL GENERAL DE GRAND-YOFF
28/10/2016

HOPITAL GENERAL DE GRAND-YOFF

Les clés du succès de la 1ére femme Directrice de L'HOGGY

Les clés du succès de la 1ére femme Directrice de L'HOGGY
28/10/2016

Les clés du succès de la 1ére femme Directrice de L'HOGGY

03/06/2016

Vue aerienne du Jardin principal

L'accueil et la propreté,  les  défis permanents de nos structures.
17/05/2016

L'accueil et la propreté, les défis permanents de nos structures.

26/04/2016

#Couverture_Maladie_Universelle (CMU)
La CMU, acheteur de soins de santé et responsable de l'exécution du programme de Couverture Maladie Universelle, constitue un puissant outil institutionnel permettant aux pouvoirs publics, de mettre en place un système efficace de financement de la santé.

En 2005, la 58 ième l’Assemblée Mondiale de la Santé a adopté à l’unanimité une résolution demandant aux pays membres de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de développer des systèmes de financement de la santé pour garantir à leur population un accès équitable à des services de santé de qualité. Dans cette perspective, le 06 décembre 2012, la 67ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution sur la Couverture Sanitaire Universelle. Cette résolution appelle chaque Etat membre de l’ONU à éviter de recourir au paiement direct des soins par les usagers et à financer son système de santé par le biais de mécanismes plus équitables et solidaires.

Au niveau régional, avec la volonté de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) de promouvoir la règlementation de la mutualité sociale dans les pays membres, le Conseil des ministres de l’UEMOA a adopté le 26 juin 2009 le Règlement n°07/2009/CM/UEMOA. Ce texte a pour but de mettre en place une règlementation uniforme, transparente et efficace permettant d’assurer une saine promotion des mutuelles sociales, fondée essentiellement sur les cotisations des membres dans le but d’une action de prévoyance, d’entraide et de solidarité au profit des membres et de leurs ayants droit.

Le Gouvernement du Sénégal s’est inscrit dans cette dynamique internationale en cours. C’est ainsi que le Président de la République a lancé en septembre 2013, le programme national de Couverture Maladie Universelle, une des priorités de son agenda politique et a assigné au Ministère de la Santé el de I’ Action sociale chargé de sa mise en œuvre, un objectif intermédiaire de couverture de 75%, à l’horizon 2017.

Pour l’atteinte de cet objectif avec à terme, la couverture universelle de la population, le Ministère chargé de la santé a adopté une stratégie, centrée essentiellement, d’une part, sur le développement d’initiatives de gratuité des soins de santé en faveur des groupes vulnérables (enfants, personnes âgées, handicapés ... ) et, d’autre part, sur la promotion des mutuelles de santé communautaires, meilleur levier d’extension de la couverture du risque maladie aux secteur rural et informel.

Malgré les résultats encourageants déjà enregistrés, il reste cependant encore à faire pour atteindre les objectifs fixés, qui requièrent, compte tenu du faible niveau initial de couverture et des écarts à combler, la mobilisation de moyens supplémentaires et, surtout, un redimensionnement adéquat du service public de la couverture maladie universelle.

Conformément au décret de répartition des services de l’Etat du contrôle des établissements publics, des sociétés nationales et des sociétés à participation publique entre la Présidence de la République, la Primature et les Ministères, il a été mis en place la Cellule d’Appui à la Couverture Maladie Universelle (CACMU), un service rattaché au Cabinet du Ministère de la Santé et de J’Action sociale, chargé de développer le programme de la CMU. Mais, la CACMU a fini par atteindre les limites consubstantielles à sa nature institutionnelle.

C’est pourquoi, certaines initiatives de gratuité, notamment, le Plan Sésame et la gratuité des soins pour les enfants de moins de cinq ans notamment, se heurtent à des contraintes de gestion qui rendent leur mise en œuvre complexe. En effet, elles sont actuellement cogérées par la CACMU et d’autres directions techniques chargées de la gestion de l’offre de soins, avec comme inconvénient majeur une dispersion des interventions, mais également l’existence de plusieurs interlocuteurs dans la gestion financière et technique de ces politiques de gratuité et une confusion dans la perception des usagers.

Pour mettre fin à cette situation, il a paru nécessaire de faire évoluer le dispositif organisationnel de gestion du programme de Couverture Maladie Universelle et de créer à côté des services et structures du Ministère de la santé, producteurs de soins, une agence d’exécution, dénommée Agence de la Couverture Maladie Universelle, chargée de la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement de la Couverture Maladie Universelle.

MISSION ET ATTRIBUTION

- la CMU a pour mission d’assurer la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement de la Couverture maladie Universelle.
Elle assure la tutelle des régimes de la Couverture Maladie Universelle, à l’exclusion de ceux relevant de l’assurance maladie obligatoire des travailleurs salariés, et a en charge l’encadrement technique des organismes de prévoyance qui les constituent.

- La CMU assure la promotion des mutuelles de santé et autres mutuelles sociales dans le cadre de l’extension de la couverture du risque maladie au secteur informel et au monde rural.

A ce titre, elle est chargée notamment :

de soutenir les initiatives de promotion des mutuelles de santé et autres formes de mutuelles sociales au niveau national :
d’assurer le contrôle de la régularité de la constitution des mutuelles de santé et autres mutuelles sociales ou de leurs structures faitières ;
de tenir le registre national d’immatriculation des mutuelles de santé et autres mutuelles sociales ;
de contrôler le fonctionnement, la situation financière et la solvabilité des mutuelles sociales.

- La CMU participe à la définition et à la mise en œuvre des politiques d’extension de la couverture du risque maladie destinées aux personnes indigentes et aux groupes vulnérables en vue :

de mettre en place des mécanismes d’assistance et d’entraide favorisant l’accès financier aux soins de santé des groupes vulnérables et des personnes indigentes ;
de valoriser et renforcer les systèmes traditionnels de solidarité et de protection socio-sanitaire.

- La CMU assure la promotion du financement de la politique de Couverture Maladie Universelle en collaboration avec les acteurs concernés à travers notamment :

la mobilisation des ressources nécessaires à la mise en œuvre de la Couverture Maladie Universelle ;
le développement de mécanismes de financement pour l’appui aux mutuelles de santé et des initiatives de gratuité des soins en faveur des personnes indigentes et groupes vulnérables :
la négociation des tarifs des soins remboursables, dans le cadre des grilles tarifaires en vigueur fixées par arrêté interministériel :
le contrôle et la vérification des mécanismes de facturation des prestations de soins de santé ;
la réalisation d’études sur les coûts des prestations des soins et qualité. Article 6. - La CMU développe des stratégies de communication pour la promotion de la couverture maladie universelle.

- La CMU :

met en place un système d’information et de gestion de la couverture maladie universelle ;
assure le suivi et l’évaluation des différents régimes qui relèvent de sa tutelle ;
publie chaque année un rapport technique et financier sur la couverture maladie universelle au Sénégal.

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

Les organes de la CMU sont :

le Conseil de surveillance ;
la Direction générale.

Budget 2015: La PNA exécute son budget à hauteur de 94% Vendredi 22 Avril 2016Le budget de la PNA a été exécuté à hauteu...
26/04/2016

Budget 2015: La PNA exécute son budget à hauteur de 94%
Vendredi 22 Avril 2016
Le budget de la PNA a été exécuté à hauteur de 94,33% alors que le niveau d’absorption global des crédits s’établit à 77,72 %, soit 16 747 272 989 francs CFA en valeur absolue au terme de la gestion 2015.

Dans le rapport du ministère de l’Economie et des Finances, on note que l’exécution du budget de la PNA en 2015 ressort à 20 327 591 385 francs CFA, soit un taux de 94,33% alors que le niveau d’absorption global des crédits s’établit à 77,72 %, soit 16 747 272 989 francs CFA en valeur absolue au terme de la gestion 2015.
Toujours selon le rapport, dans le cadre de l’exécution de cette mission, les crédits ouverts par la PNA au titre de la gestion 2015 s’élèvent à 21 548 867 945 francs CFA. Le budget de fonctionnement couvre 93,5% des prévisions totales pour un montant de 20 159 867 945 francs CFA dont 2 080 967 945 francs réservés à la prise en charge des dépenses de personnel ( 168 agents). Les crédits destinés à l’investissement sont arrêtés à 1 389 000 000 francs CFA, soit 6,5% du budget.
La dette fiscale de la PNA se chiffre à 1 059 453 855 francs dont un montant de 956 169 005 francs CFA dû au titre de l’Impôt sur les société (IS) de l’exercice 2014. Les créances des fournisseurs sur la structure sanitaire s’élèvent à 4 400 908 359 francs CFA alors que la dette sociale reste faible à 4 097 340 francs CFA.

Pathé TOURE
La rédaction
Accueil Envoyer à un ami Version imprimable Partager
Santé

Hôpital Principal de Dakar : Le budget de fonctionnement se taille la part du lion Lundi 25 Avril 2016Sur un budget de 1...
26/04/2016

Hôpital Principal de Dakar : Le budget de fonctionnement se taille la part du lion
Lundi 25 Avril 2016
Sur un budget de 11 578 255 816 francs CFA en 2015, 10 139 625 985 francs CFA sont destinés au fonctionnement à l` Hôpital Principal de Dakar.

Le budget de l’hôpital Principal de Dakar au titre de la gestion 2015 s’élève à 11 578 255 816 francs CFA dont 88,7%, soit 10 139 625 985 francs CFA en valeur absolue, sont destinés au fonctionnement. L’information est contenue dans le rapport du ministère des finances consacré aux structures de l’Etat. Dans le même document, on apprend que les crédits ouverts pour l’investissement sont arrêtés à 1 307 147 712 francs CFA représentant 11,3% des prévisions totales.
De même, les dotations prévues pour les charges de personnel, 802 agents, constituent 53,08% du budget de fonctionnement, soit un montant de 5 381 618 373 francs CFA. Les subventions de l’Etat assurent la couverture de ce budget à concurrence de 23,06% pour 2 670 167 000 francs CFA.
Les ressources prévues sont mobilisées à hauteur de 96,02%, soit 11 117 221 014 francs CFA en valeur absolue. Au terme de la gestion 2015, souligne le rapport, les consommations des crédits ouverts s’élèvent à 10 139 625 985 francs CFA, soit un taux d’absorption de 87,57%. La dette globale de la structure sanitaire est arrêtée à 8 126 108 078 francs CFA dont un passif fiscal de 4 124 505 396 francs CFA, des créances des fournisseurs de 542 008 737 francs CFA ainsi que d’une dette sociale de 3 459 593 945 francs CFA.
Pathé TOURE

Rapport : La dette des hôpitaux du Sénégal s’élève à 16 milliards Vendredi 22 Avril 2016L’Analyse de l’exécution budgéta...
26/04/2016

Rapport : La dette des hôpitaux du Sénégal s’élève à 16 milliards
Vendredi 22 Avril 2016
L’Analyse de l’exécution budgétaire des Etablissements publics de Santé (EPS) révèle que les hôpitaux ont des dettes cumulées de 16 milliards.

Les hôpitaux sénégalais ont une ardoise salée envers leurs fournisseurs. En effet, la dette cumulée des EPS suivis s’élève à 16 528 228 970 FCFA. Elle est constituée d’une dette fiscale de 6 064 746 547 FCFA, d’un passif social de 3 817 841 717 FCFA ainsi que de créances des fournisseurs arrêtées à 6 645 640 706 FCFA. Il convient de relever que l’Hôpital Principal de Dakar (HPD) concentre près de la moitié de cette dette (49,17%), soit un montant de 8 126 108 078 FCFA dont un passif fiscal de 4 124 505 396 FCFA.
Au regard de l’importance des arriérés de paiement des EPS vis à vis de la Senelec notamment, une solution tripartite (Etat-EPS-SENELEC) pourrait être envisagée. Dans le même temps, les EPS doivent constituer une priorité dans le cadre de la mise en œuvre des actions d’efficacité énergique déroulées notamment par l’Agence pour l’Economie et la Maîtrise d’Energie (AEME).
Toujours dans le rapport, l’échantillon des dix établissements publics de santé étudié dans le présent rapport cumule un budget de 45 144 247 186 FCFA. Les crédits ouverts pour le fonctionnement représentent 85,06% des prévisions totales, soit 38 400 004 937 FCFA en valeur absolue alors que le financement de l’investissement est projeté pour un montant de 6 744 242 249 FCFA, soit 14,94% du budget.
Au terme de la gestion 2015, l’exécution du budget en ressources se situe à 92,83%, soit 41 908 046 281 francs CFA en valeur absolue. Les subventions de l’Etat sont dans ce cadre mobilisées pour un montant de 5 751 590 751 francs CFA, soit 86,27% des prévisions.
Pathé TOURE
La rédaction
Accueil Envoyer à un ami Version imprimable Partage

Hoggy, service des urgences medicales et chururgicales.L'accueil administratif au service et au coeur des populations 24...
25/03/2016

Hoggy, service des urgences medicales et chururgicales.
L'accueil administratif au service et au coeur des populations 24h/24.

Timeline Photos
05/03/2016

Timeline Photos

Timeline Photos
05/03/2016

Timeline Photos

Timeline Photos
05/03/2016

Timeline Photos

La verdure est indispensable et est complémentaire aux soins prodigués aux usagers des structures de santé.L'hoggy en fa...
15/06/2015

La verdure est indispensable et est complémentaire aux soins prodigués aux usagers des structures de santé.
L'hoggy en fait une #priorité.

Adresse

3270
Dakar

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque HOPITAL GENERAL DE GRAND-YOFF publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Vidéos

Sociétés De Santé Et De Beauté á proximité


Autres Health/Medical/ Pharmaceuticals à Dakar

Voir Toutes